Menu
RSS

Aïd-el-fitr: Le président du COSIM appelle les cadres de la communauté à "l’entente"

Aïd-el-fitr: Le président du COSIM appelle les cadres de la communauté à "l’entente" fratmat.info

 

Le président du Conseil supérieur des imams (Cosim), Cheick Boikari Fofana, guide spirituel de la communauté musulmane de Côte d'Ivoire, a appelé les cadres de la communauté à "renforcer l’entente et la cohésion" entre leur sein.

 

C'était ce mercredi 6 juillet 2016, à l'occasion de la célébration de l’Aïd-el-fitr marquant la fin du mois de Ramadan. Le guide religieux qui a officié la grande prière à la mosquée d’Abidjan-Angré, a fait remarquer la "mésentente entre les cadres musulmans". Avant de souligner que cela n'est pas bon pour la "cohésion sociale" dans le pays. C'est d'ailleurs pourquoi, il les a invités à la fraternité et à faire fi de tout ce qui pourrait les "diviser". "Entendez-vous! Faites preuve d’entente (...). La rivalité inutile ne vous amènera nulle part", a-t-il exhorté.

Poursuivant, il leur a demandé de se "pardonner" et de s'approprier les retombées du mois de jeûne séquence en décade, à savoir la quête de la "miséricorde divine", le "pardon" et la recherche de la "délivrance". "Appuyons-nous sur les valeurs acquises lors du mois de Ramadan", a-t-il insisté également auprès de la jeunesse de la communauté musulmane de Côte d'Ivoire.

A ces derniers, il a demandé de prendre conscience de leur rôle dans le cadre de la construction d’une communauté "forte et dynamique". "N'acceptez pas d'être manipulés (...), prenez votre destin en main", leur a-t-il conseillé. Tout en leur indiquant que la communauté se "préoccupe de leur avenir".

Auparavant, le guide religieux a rappelé que le jeûne est un élément fondamental de l'islam qui traduit la piété du croyant. "Tous les actes que l'être humain pose lui appartiennent sauf le jeûne qui appartient à Dieu", dira-t-il. Et d'affirmer que le Ramadan est à la fois une "école d'éducation morale et sociale". A l’en croire, l’Aïd-el-fitr est la fête de la "victoire du devoir accompli".

Formulant des bénédictions pour la nation, il a demandé à Allah d'assister le Chef de l'état, Alassane Ouattara dans sa tâche.

CHEICKNA D. Salif
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut