Menu
RSS

Côte d'Ivoire: Des bandits tabassent un pasteur et ses fidèles qui priaient contre eux, avant de dévaliser leur église

Côte d'Ivoire: Des bandits tabassent un pasteur et ses fidèles qui priaient contre eux, avant de dévaliser leur église koaci.com

 

Mardi nuit, c'est le diable en personne et ses envoyés, qui ont attaqué des chrétiens à Yopougon. Alors qu'ils priaient, implorant le feu de Dieu sur les malfaiteurs qui pourrissent la ville, ils ont reçu la visite des bandits qui les ont sérieusement tabassés, avant de tout emporter dans l'église.

 

Les faits qui se sont produits à la cité Diallo en face du camp BAE aux environs de 4heures du matin, ont vu les blessures d'un pasteur et d'une dizaine de fidèles. Ils se trouvaient entrain de prier à tue-tête, implorant la miséricorde du tout puissant dans le pays, notamment dans la ville d'Abidjan pour enrayer le banditisme, quand effectivement ces derniers ont surgi dans le lieu saint.

" Au nombre de 4, ils étaient tous armés de pistolet. Ils nous ont attachés, avant de nous bastonner à coup de bois. À la fin, ils répartis avec tous les équipements de louange de l'église..." a témoigné le pasteur, blessé à la tête et transféré d'urgence au chu de Yopougon.

Les malfaiteurs qui ont réussi à maîtriser tous les chrétiens, au moins 25 personnes qui s'y trouvaient, ont fait main basse sur tout ce qu'ils pouvaient. Piano, guitare, micro... ont ainsi été emportés, sans compter tous les téléphones portables présents.

" Ils ont aussi traité d'imbéciles et de maudits tous ceux qui prient contre eux. Et c'est bien la raison pourquoi ils se sont mis à frapper quelques uns avec un bois" pouvait également témoigner un fidèle de l'assemblée.

Alertés, la police est arrivée pour constater les faits. L'attaque a été attribuée à un gang spécialisé dans le braquage de domicile.

Une enquête a également été ouverte pour retrouver ces sans foi ni loi, qui s'attaquent même aux missionnaires du Dieu divin.

Adriel, Abidjan

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut