Menu
RSS

Côte d'Ivoire : les concours d'entrée à l'ENS, désormais organisés par la DOREX après des « fraudes flagrantes »

Côte d'Ivoire : les concours d'entrée à l'ENS, désormais organisés par la DOREX après des « fraudes flagrantes » educarriere.ci

 

Les concours d’entrée à l’Ecole normale supérieure (ENS), seront désormais organisés par la Direction de l’orientation et des examens et concours (DOREX), après de « nombreuses et graves irrégularités » voire, des « fraudes flagrantes », constatées lors du concours de 2011.

 

Cette décision a été annoncée, mardi, au cours d’une conférence de presse, par le Pr Abou Karamoko, Directeur de cabinet adjoint au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. A cette occasion, il a fait l’historique de l’organisation des concours et examens d’entrée dans les grandes écoles publiques sous la tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique que sont l’ENS et l’INP-HB de Yamoussoukro.

Jusqu’au décret n° 2011-396 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a rappelé le Pr Karamoko, l’organisation des concours et examens d’entrée dans les Grandes Ecoles Publiques relevait directement de celles-ci, sous le contrôle et la supervision de la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur.

Ainsi, tout comme l’INP-HB, l’ENS organisait, chaque année, les différents types de concours et examens ouverts sur plusieurs niveaux et dans des disciplines diverses (Lettres Modernes, Philosophie, Anglais, Espagnol, Allemand, histoire-Géographie, Mathématique, Physique, Sciences de la Vie et de la terre). Pour l’année académique 2010-2011, l’ENS a organisé trois concours directs entre 8.138 candidats, pour 453 postes ouverts.

« Sur le concours des Educateurs, le candidat n° 10 ED 0496 était 76ème sur le PV de janvier 2011. Il est 2ème sur le PV de novembre 2011 avec les mêmes notes figurant sur ses copies, le candidat n° 10 ED 0614 parade de la 724ème place à la 3ème place, le candidat n° 10 ED 337 passe de la 185ème place au 6ème rang », a révélé le Pr Abou Karamoko.

Par contre, a-t-il poursuivi, le candidat n° 10 ED 0474 qui occupait la 15ème place en janvier 2011 est relégué au 106ème rang désormais, le candidat n° 10 ED 2127 qui était classé 5ème est relégué à la 59ème place, le candidat n°10 ED 1855 était 11ème ; il est en réalité le 133ème et le candidat n°10 ED 0570 qui était classé 8ème dégringole à la 232ème place ».

Sur le CAP/PL Anglais, le candidat n°10 L.AN.0097 a été déclaré admissible au 8ème rang en janvier, quand il n’occupe que le 105ème rang réellement.

« Le n° 10 L.AN.0129 était 9ème en janvier au lieu de 157ème et le candidat n° 10 L.AN.0103 a été classé 21ème au lieu de 158ème », a encore dévoilé le directeur de cabinet adjoint du ministre Ibrahim Bacongo Cissé.

« S’agissant du CAP/PC Lettres Modernes, le candidat n° 10.C.LM.0069 était classé 734ème en janvier pour 2ème en réalité et le candidat n° 10.C.LM.0380 était classé 340ème en janvier pour 25ème normalement. Par contre, le candidat n° 10.C.LM.0150 était classé 9ème en janvier pour 550ème en réalité et le candidat n° 10.C.LM.0711 était classé 35ème en janvier pour 624ème en réalité » a-t-il poursuivi

« De nombreuses et graves irrégularités voire des fraudes flagrantes ont émaillé ces concours et mis en lumière les insuffisances du dispositif », a insisté le Pr Abou Karamoko pour justifier les nouvelles mesures prises par la tutelle. La Coordination nationale des enseignants et chercheurs (CNEC), Section ENS, a revendiqué, lundi, l’organisation des concours directs d’entrée à l’Ecole normale supérieure de Côte d’Ivoire.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut