Logo
Imprimer cette page

Opposition ivoirienne: Plus de 15 blessés à "l’arme blanche" après une "attaque" au meeting du Front du refus à Abidjan

Opposition ivoirienne: Plus de 15 blessés à "l’arme blanche" après une "attaque" au meeting du Front du refus à Abidjan abidjan.net

 

Plus de 15 personnes ont été blessées à l’"arme blanche", samedi à Yopougon (ouest d’Abidjan), après une "attaque" au meeting du Front du refus, plateforme de l’opposition ivoirienne créée pour "faire retirer" la nouvelle Constitution, selon l’un des partis membres, Liberté et démocratie pour la République (LIDER).

 

"Plus de 15 blessés à l’arme blanche" ont bénéficié de soins sous une "tente", a annoncé le parti de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly, ajoutant que des "couteaux" ont été "saisis" après une "attaque de microbes (jeunes délinquants)".

Des inconnus ont attaqué à la machette près d'un millier de personnes réunies pour le meeting à la place Ficgayo de Yopougon aux environs de 12h GMT, faisant des blessés, a constaté une journaliste de ALERTE INFO.

"Surpris" selon eux par l’attaque, les policiers ont quadrillé toutes les voies d’accès au lieu de la manifestation puis dispersé à coups de gaz lacrymogène une autre vague de jeunes gens qui tentaient d’agresser à nouveau les manifestants vers 12h45, à 100 mètres de la place Ficgayo.

Au moins 3.000 personnes ont assisté au meeting du Front du refus, composé de neuf partis de l’opposition ivoirienne, d'organisations de la société civile et de personnalités politiques dont le député du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, mouvance présidentielle), Kouadio Konan Bertin dit KKB.

Dans la nuit de vendredi à samedi, la police a brièvement interpellé deux leaders de la plateforme, à savoir le président de LIDER, M. Koulibaly et l’un des cadres du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo), Aboudrahamane Sangaré.

MYA

© 2013 monsaphir.com