Menu

dailymotion-icon-jpg

MINISTERE DE LA CONSTRUCTION/ LA FEDERATION DES SYNDICATS DE GEOMETRES ET TOPOGRAPHES DENONCE LA CONCURRENCE DELOYALE DES COLLABORATEURS DU MINSTRE

MINISTERE DE LA CONSTRUCTION/ LA FEDERATION DES SYNDICATS DE GEOMETRES ET TOPOGRAPHES DENONCE LA CONCURRENCE DELOYALE DES COLLABORATEURS DU MINSTRE monsaphir.tv


Le ministère de la construction, du logement, de l’assainissement, et de l’urbanisme motive des mécontentements. D’abord au sein de ses usagers, ensuite les opérateurs privés  du secteur. Et ce, du fait de l’opacité et de la lourdeur dans la gestion de ce ministère qui porte un énorme préjudice aux acteurs privés de l’aménagement du foncier.

 

Pour dénoncer cette situation Yoboué Bodoua Sévérin Arsène, le président de la fédération des syndicats indépendants des géomètres et topographes de cote d’ivoire est monté au créneau le mercredi 6 septembre dernier au cours d’une conférence de presse qui s’est ténue au siège de la FESIGT-CI au quartier Schneider à Anyama. Selon Yoboué Bodoua Sévérin il se passerait des choses pas du tout catholiques et une opacité inexplicable dans ce ministère. « C’est que les collaborateurs du ministre, fonctionnaires ou agents de l’état se livrent à une impitoyable concurrence déloyale contre les opérateurs privés que nous sommes, géomètres privés, topographes et autres opérateurs économiques ou aménageurs fonciers, sur le terrain. Ils procèdent au lotissement des parcelles de terres » a-t-il déclaré, avant de préciser que, étant donné que ce sont eux qui valident les marchés de ce type d’opération, ils se taillaient la part du lion, créant ainsi un manque à gagner important aux acteurs du secteur alors qu’ils ont un salaire.

ministere ivoirien de la construction 1098

En brandissant des éléments de preuves pour soutenir ses propos, le premier responsable de la FESIGT-CI a poursuivi que les collaborateurs du ministre de la construction s’accaparaient les marchés de lotissement des terrains jadis dévolus aux opérateurs privés. « Ces fonctionnaires exercent à titre privé avec les moyens publics. Pour s’attribuer tous les marchés juteux, ils bloquent nos dossiers au ministère, nous font du chantage, sans oublier les dessous de tables qu’ils exigent » a renchérit-il. A titre d’exemple le président de la FESIGT-CI a nommément cité des fonctionnaires qui se livreraient à cette pratique à Abidjan et à Yamoussoukro. Cette situation serait favorisée par le déficit de personnel et le défaut d’équipements dans les succursales du ministère à l’intérieur du pays. « Nous avons noté, souligne t-il, que les services sont assurés parfois, par un seul agent, le chef de service. Dans ces conditions il est obligé de solliciter des appuis extérieurs pour faire le travail. Et cela ouvre la porte aux disfonctionnements et tout ce qui en découle ».

Pour le conférencier, lui et ses camarades ont décidé d’exposer la situation à la presse après plusieurs vaines démarches pour rencontrer le ministre afin d’échanger avec lui. Et il y aurait urgence parce que rien n’aurait bougé depuis 9 mois que le ministre Claude Isaac Dé est aux affaires ; aucun arrêté d’approbation de lotissement de terrain n’ayant été signé depuis janvier 2017. La boite aux pandores ainsi ouverte, Yoboué Bodoua Sévérin a profité de l’occasion pour déplorer également le retard accusé à Anyama dans l’opération de redressement des lotissements irréguliers.

ministere ivoirien de la construction 21098

Lancée depuis le 18 février 2014 la salle des fêtes de la mairie d’Anyama par la direction du domaine urbain dudit ministère, cette opération d’une durée de 3 ans financée par l’état devrait permettre de régulariser les lotissements non approuvés. Si dans les autres communes du district autonome d’Abidjan, les choses se sont bien déroulées, à Anyama et Brofodoumé, selon le conférencier elles sont restées en état.

Et pour finir l’orateur du jour a indiqué qu’en raison des lenteurs administratives et du cout exorbitant de l’arrêté de concession définitive les agents du ministère se livraient à d’autres malversations qui empiétaient sur la pratique de leurs activités. Face à toutes ces irrégularités, Yoboué Bodoua Sévérin a demandé qu’une enquête soit diligentée dans ce ministère afin de situer les responsabilités et corriger ces irrégularités le plus rapidement possible.

ministere ivoirien de la construction 321098
LCD

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

Monsaphir Internet-TV

Côte D´Ivoire (Elfenbeinküste)   

Port-Bouët Sogefiha 
12 BP  2560 Abidjan 12
 
Tél :  00225-01 37 90 86

 

Allemagne (Deutschland)

Postfach 10 27 03
45027 Essen
Deutschland

Tél : 0049-15210257642
monsaphir.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.