Menu
RSS

Côte d'Ivoire: Un journaliste-Cameraman interpellé par la police pour avoir filmé au Plateau

Côte d'Ivoire: Un journaliste-Cameraman interpellé par la police pour avoir filmé au Plateau koaci.com

 

Nouvelle atteinte à la liberté de la presse après l’épisode de KOACI.COM avec l’affaire Michel Gbagbo en mai dernier.

 

Alors que suite à cette affaire, un conseil des ministres en aout dernier évoquait la dépénalisation du délit de presse, que l’on constate que la réalité est autre chose sur le terrain.

Alain Amantchi, Journaliste-producteur-Cameraman d'une agence de presse africaine (Apa, ndlr) a été interpellé mercredi malgré la présentation de sa carte par des agents de police du commissariat du 1er arrondissement du Plateau.

Selon nos informations, les forces de l’ordre reprocheraient notre confrère d’avoir filmé dans le quartier des affaires, une chose qui serait désormais interdite depuis l’attentat terroriste de Grand-Bassam, de juin 2016.

« Un arrêté municipal a été rendu public il y a de cela un mois qui interdit toute à personne de filmer dans les rues d’Abidjan notamment dans la commune du Plateau sauf sur autorisation de la mairie ou de la police », aurait justifié le commissariat.

L’Association de la Presse Etrangère en Côte d’Ivoire (APE CI), dont est membre l’organe de presse, marque son « Indignation face à cette situation un mois après la déclaration du porte- parole du Gouvernement sur un projet de loi portant régime juridique de la presse, excluant ‘’ la prison, la garde à vue et la détention préventive », et demande au président de la République et au Ministre de la Communication de garder un « œil vigilant sur les abus qui peuvent constituer un frein à l’épanouissement professionnel des hommes et femmes de médias dans l’exercice de leur métier. »

Donatien Kautcha, Abidjan

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut