Menu

dailymotion-icon-jpg

Pas d’images pour le témoignage actuel du procès Gbagbo-Blé Goudé

Pas d’images pour le témoignage actuel du procès Gbagbo-Blé Goudé abidjan.net

 

L'exception de la non-diffusion du procès Gbagbo-Blé Goudé est devenue la règle. En application d'une décision des juges pour protéger les témoins, l’audience de ce jour s’est tenue loin des regards des téléspectateurs.

 

Le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé s’éloigne inexorablement des yeux du public. Comme annoncé lors de la dernière audience, le témoin d’aujourd’hui bénéficie de mesures de protection pour masquer son identité. En conséquence, et conformément à la décision des juges de ne plus diffuser le procès en (quasi)direct dans de tels cas, la comparution de ce témoin n’a pas été diffusée.

Des images rendues publiques après vérifications

La Cour pénale internationale (CPI) explique, qu’en conformité avec la décision de la Chambre de première instance du 16 juin 2016, « les audiences en cours dans l’affaire Gbagbo-Blé Goudé ne seront pas retransmises directement (…) et ce en vue de renforcer les mesures de protection des témoins ». La CPI précise que « les images seront rendues disponibles ultérieurement, après expurgation ». L'audience à La Haye était, ouverte au public mais elle est passée « à huis-clos à de nombreuses reprises ».

Le juge-président Cuno Tarfusser annonçait en effet, le 16 juin dernier, cette décision qui a marqué la fin de la publicité systématique des débats . Si la Chambre a considéré cette publicité comme un droit pour les accusés, elle a fait savoir que la protection des témoins primait.

Par Antoine Panaite

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

Monsaphir Internet-TV

Côte D´Ivoire (Elfenbeinküste)   

Port-Bouët Sogefiha 
12 BP  2560 Abidjan 12
 
Tél :  00225-01 37 90 86

 

Allemagne (Deutschland)

Postfach 10 27 03
45027 Essen
Deutschland

Tél : 0049-15210257642
monsaphir.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.