Menu

dailymotion-icon-jpg

GIGA CONCERT DE L’AMC-CI A BOUAKE : « VU ET ENTENDU »

GIGA   CONCERT  DE  L’AMC-CI  A  BOUAKE  : « VU ET ENTENDU » monsaphir.com

 

A ce concert de l’AMC-CI qui s’est déroulé sans heurt d’ailleurs, j’ai vu et entendu beaucoup de choses. Tenez ; certains corps habillés avec qui je me suis entretenu m’ont laissé entendre qu’ils ne savaient pas qu’un concert devait avoir lieu à l’ancien stade.Chose curieuse puisque c’est eux qui devaient en assurer la sécurité.

Certains spectateurs ont cassé une partie de la clôture du stade et y sont entrés faute de policiers à cet endroit précis. D’autres sont entrés par la porte principale mais n’ont pas payé de ticket.

Comment cela a- t-il été possible ?

Quatre individus arrivent sur le lieu du spectacle, deux d’entre eux qui ont pris leur ticket au guichet entrent après que le service d’ordre ait coupé une partie de ce ticket, l’autre moitié étant avec eux. Quelques instants après, l’un des deux ressort avec les deux moitiés de ticket, en donne une à l’un des deux compagnons restés dehors, ils entrent comme si de rien n’était et ainsi de suite tout le groupe se retrouvent dans l’enceinte du stade.

Quel manège de leur part !

A côté de ce concert, j’ai vu et entendu beaucoup de choses.

Les filles ont défilé, beaucoup défilé à l’hôtel des artistes qui n’ont pas boudé leur plaisir, ils s’en sont donnés à cœur joie.

«  Aah ! Petitesfilles baoulé contents garçons ».

Il y en a même un (je tairai son nom) qui a passé la nuit avec la « go » (copine) d’un client venu pour la même cause. Mal lui en a pris d’avoir laissé sa « chérie » dans le hall pour aller faire sa réservation ; à son retour, celle-ci n’était plus là, elle avait disparu avec l’artiste en question dans sa chambre.

Quelle galère !

Toutes les tentatives du gars restèrent vaines. C’est tête baissée que l’infortuné rentra chez lui.

L’un des managers présents, prit attache avec deux filles. En pleine action avec l’une des deux, la seconde vint frapper à la porte de sa chambre. Il n’eut pas le nez creux, répondit et cette dernière lui demanda de l’ouvrir. Ce qu’il voulut faire, mais celle sur laquelle il était étendu, l’en empêcha et lui cria en ces termes tout en le saisissant par les fesses ; « où vas-tu ?

Reste, continue. »

Sans commentaire.

Elle ne manqua pas non plus d’appuyer sur ses fesses pour que le travail soit bien fait.

Malgré tout, l’ambiance était bonne entre organisateurs, artistes, managers et journalistes. A l’aller comme au retour, tout ce beau monde a été transporté par UTB, numéro 1 du transport en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest.

Roger Kouassi

Media

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

Monsaphir Internet-TV

Côte D´Ivoire (Elfenbeinküste)   

Port-Bouët Sogefiha 
12 BP  2560 Abidjan 12
 
Tél :  00225-01 37 90 86

 

Allemagne (Deutschland)

Postfach 10 27 03
45027 Essen
Deutschland

Tél : 0049-15210257642
monsaphir.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.