Menu
RSS

LA FETE DES MOISSONS-L’église du christianisme céleste Gonzagueville en fête...

LA  FETE DES MOISSONS-L’église du christianisme céleste Gonzagueville en fête... monsaphir.com

 

L’église du christianisme céleste de la paroisse Sainte Cité d’Oschoffa de Gonzagueville à Port-Bouet était en fête dimanche 15 septembre 2013.

 

La raison :

LA FETE DES MOISSONS.

A cette 15ème édition, on notait la présence très remarquée du leader ELYSEE OSCHOFFA, frère cadet du président mondial EMMANUEL OSCHOFFA. Le Révérend-Pasteur NOEL N. DJOSSOU que nous avons rencontré juste après la cérémonie, nous dira ceci parlant de la fête des moissons qu’elle est la reconnaissance des bienfaits de DIEU pour tout chrétien céleste. D’autant plus que chacun paie ses impôts à quelque niveau qu’il soit, tout chrétien, après une année de dur labeur, doit marquer une pause et apporter le fruit de ce labeur dans la maison de Dieu. Au cours de cette même cérémonie, a eu lieu la vente de la charité.

Christianisme-celeste-Oschoffa-Gonzagueville-08

Interrogé sur le bicéphalisme qui a cours en ce moment à la tête de l’église entre les révérends KANON LUC et EDIEMOU JACOB, le pasteur Noel Djossou tranchera sans embarrasser de fioritures : « Dieu choisira celui qui devra conduire aux destinées de l’église du christianisme céleste le moment venu ». Sur sa lancée, le pasteur dira qu’il n’a porté son choix sur personne et qu’un grand vent balaiera tous les agitateurs. S’agissant de la décision de la justice faisant de Kanon Luc le président de cette église, le pasteur dit ne pas se reconnaître dans cette décision. D’ailleurs, avouera t-il en substance : « sur quoi s’est basée la justice ivoirienne pour arrêter une telle décision ? S’est-elle imprégnée de la Constitution Bleue qui régit l’église du christianisme céleste?

Christianisme-celeste-Oschoffa-Gonzagueville-11

Notons que l’église du christianisme céleste est une église révélée. Dieu l’a révélée au prophète SAMUEL BILEOU JOSEPH OSCHOFFA le 23 mai 1947 qui, par la suite, a crée la 1ère paroisse le 29 septembre de la même année à Porto-Novo au Bénin. Selon le révérend-pasteur Noel Djossou, Dieu n’a pas encore choisi le successeur du prophète. Son fils Emmanuel Oschoffa qui est à la tête de l’église actuellement n’en ait que le régent.

Il terminera son propos en insistant sur le fait que Dieu à sa main sur la Côte d’Ivoire et appelle tous les ivoiriens à la réconciliation et à la cohésion sociale en vue de parvenir à une paix durable ; avant de prier les chrétiens célestes de cesser de se battre, de se diviser afin de laisser une église digne pour les générations futures.

Christianisme-celeste-Oschoffa-Gonzagueville-14

 

Roger Kouassi

Vidéo-La fête des moissons de la sainte cité d'oschoffa de gonzague

Media

Galerie d'images

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut