Menu

dailymotion-icon-jpg

Tapé Doh dit sa vérité sur l’histoire des Rav4 et des filles: "Qui n'aime pas femme?"

 

Décidément l'heure est à la défense tout azimut dans l'ancien camp au pouvoir.

Le célèbre paysan Tapé Doh Lucien connu sous l’ancien régime et qui est aujourd’hui en attente d’une éventuelle condamnation par la justice ivoirienne pour sa gestion jugée chaotique à la tête de la Bourse du Café-cacao (BCC) , s’est répandu ce mardi dans un media d’opinion proche de du pouvoir en place , dans lequel il revient sur "la belle vie" qu’il menait au pays sous Laurent Gbagbo qu’il accuse dans le canard, d’avoir commis ‘‘ beaucoup d’erreur’’ dans la gestion de son entourage.

« Laurent Gbagbo est un professeur, il a fait ce qu’il pouvait. Ce qui a manqué dans sa gestion, c’est la maîtrise de ses hommes. Parce que si tu ne sais pas maîtriser ce que tu fais, tu tombes dans l’erreur. Sinon que pour moi, c’est un historien, un grand cadre. Seulement, il a commis des erreurs. Il avait l’art de parler, mais il a commis des erreurs sans s’en rendre compte », indique l’homme dont l’ancien président ivoirien avait donné tout pouvoir dans la libéralisation du café-cacao.

En ce qui concerne sa belle vie qui pendait aux lèvres de toute la société ivoirienne en son temps, l’agriculteur au chapeau, rejette toutes ses accusations s’en offusquer son penchant pour la gente féminine comme tout homme et nie n’avoir jamais acheté des ‘’Rav4’’ pour les jeunes filles d’Abidjan.

« C’est en cela que je demande aux gens d’être au procès. Je n’ai acheté aucune voiture pour donner à une fille. Le tribunal a appelé tous les banquiers, tous les concessionnaires et il a été prouvé que je n’ai acheté aucune voiture pour qui que ce soit.

On dit que Tapé Do aime la femme, mais c’est normal. Qui n’aime pas femme ?

J’étais marié légalement, avant mon divorce. Je suis un père de famille responsable avec 7 enfants. Je m’asseyais à SOCOCE, parce que j’estimais que le lieu était sécurisé. Depuis que j’étais au village en tant que planteur quand je viens à Abidjan, je m’essayais à SOCOCE. Je ne m’asseyais pas à SOCOCE après que je sois devenu président de la BCC. A la BCC, je ne touchais pas à l’argent.

Donc, il ne faut pas que les gens fassent des amalgames entre la BCC et ma présence à SOCOCE », souligne le ressortissant d’Issia d’où il prédestine aujourd’hui la chefferie d’un canton.


Donatien Kautcha - Autre presse

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Monsaphir Internet-TV

Côte D´Ivoire (Elfenbeinküste)   

Port-Bouët Sogefiha 
12 BP  2560 Abidjan 12
 
Tél :  00225-01 37 90 86

 

Allemagne (Deutschland)

Postfach 10 27 03
45027 Essen
Deutschland

Tél : 0049-15210257642
monsaphir.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.