Menu
RSS

L’émou­vant témoi­gnage de Nicki Minaj sur son avor­te­ment à 15 ans- « Ça m’a hantée toute ma vie »

L’émou­vant témoi­gnage de Nicki Minaj sur son avor­te­ment à 15 ans- « Ça m’a hantée toute ma vie » voici.fr

 

Au début du mois, nous appre­nions que Nicki Minaj avait subi un avor­te­ment dans sa chan­son « All Thing Go. Aujourd‘­hui, la chan­teuse revient sur cette terrible épreuve traver­sée alors qu’elle n’avait que 15 ans.

 

Exit le twerk en jupette extra courte, c’est une Nicki Minaj étran­ge­ment natu­relle qui appa­raît sur la couver­ture de l’édi­tion améri­caine du maga­zine Rolling Stone. Très peu maquillée, vêtue d’un simple marcel blanc, la chan­teuse tranche avec les looks exubé­rants qu’elle utilise habi­tuel­le­ment dans ses clips.

La raison d’une telle sobriété ?

Certains thèmes abor­dés. Dans la longue inter­view accor­dée au maga­zine, Nicki revient sur un événe­ment qui l’a « hantée toute sa vie » : un avor­te­ment alors qu’elle n’avait que 15 ans.

Une infor­ma­tion que nous avions décou­verte en écou­tant son dernier album – The Pink­print – et plus parti­cu­liè­re­ment la chan­son All things go.

Dans ce titre, l’ar­tiste scande : « Mon enfant avec Aaron aurait 16 ans très prochai­ne­ment ».

Une petite phrase rete­nue par les jour­na­listes de Rolling Stone qui ont demandé à Nicki d’en dire un peu plus : « J’ai cru que j’al­lais mourir.

J’étais une adoles­cente.

C’est la chose la plus dure que j’ai eu à traver­ser », constate l’in­ter­prète de Star­ships.

Toujours sous le choc, même 17 ans après les faits, Nicki témoigne : « Ce serait contra­dic­toire si je disais que je n’étais pas une pro avor­te­ment. Je n’étais pas prête. Je n’avais rien à offrir à un enfant. » Un constat qui a bien changé aujourd’­hui.

Le 15 décembre dernier, l’ar­tiste postait une photo d’elle sur son compte Insta­gram avec le bébé d’une fan dans les bras en préci­sant : 

« J’en veux un »…

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut