Menu
RSS

Kerry a été nager dans une rivière pour se rafraîchir durant ses vacances: 10 jours plus tard, elle perdait la vie

Kerry a été nager dans une rivière pour se rafraîchir durant ses vacances: 10 jours plus tard, elle perdait la vie sudinfo.be

 

Le 20 août dernier, Kerry Stoutenburgh, une étudiante américaine de 19 ans, originaire de New York, profitait de ses vacances dans le Maryland avec sa famille pour aller faire « un plouf » dans une rivière... Une baignade qui lui a été fatale.

 

Durant ses vacances, Kerry avait en effet notamment profité du beau temps en se baignant dans la Octoraro Creek, une rivière du Maryland. Ce que la jeune étudiante de 19 ans ne savait pas, c’est que dans cette rivière vivaient des colonies de « Naegleria fowleri », des mini-êtres vivants unicellulaires qui peuvent être très dangereux s’ils pénètrent dans le corps humain. Via son nez, ceux-ci sont montés jusqu’à son cerveau où elles se sont nourries en s’attaquant à son tissu cérébral.

Très vite, Kerry s’est inquiétée de ses nombreux maux de tête. Mais à l’hôpital, personne n’a rien remarqué d’alarmant : « Ils disaient qu’elle était déshydratée, mais je savais qu’il y avait quelque chose de plus grave », témoigne sa sœur. Administrée une seconde fois à l’hôpital un peu plus tard, les docteurs se sont alors tournés vers la thèse d’une possible méningite. Mais le 31 août dernier, à la surprise générale, Kerry perdait sa bataille contre ces petits êtres vivants. « Si vous êtes infectés de la sorte, cela peut aller très vite », explique le docteur Carol Smith, dans les propos relayés par HLN.be « La mort intervient souvent dans les cinq jours qui suivent les premiers symptômes ».

Sur les 138 cas observés aux USA entre 1962 et 2015, seuls 3 ont survécu. Kerry n’a pas eu cette chance.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut