Menu

Interview exclusive- Après son divorce, Claire Bahi révèle toute la vérité

Interview exclusive- Après son divorce, Claire Bahi révèle toute la vérité source: Top Visages

 

Comme une traînée de poudre, la nouvelle du divorce de l’artiste Claire Bahi avec son mari, le Nigérian Onifadé Bamilédé s’est rependue dans la ville. Le mariage de la créatrice du concept Bobaradéni n’aura duré que 10 mois. Rencontrée en plein déménagement à Angré, la chanteuse nous livre en exclusivité tous les détails de cette séparation prématurée.

Et fait de graves révélations.

Tu viens de divorcer d’avec ton mari ?

- Oui, effectivement, ce n’est pas faux. Il y a longtemps que j’ai prévu divorcer. Mais j’ai voulu le faire dans la discrétion et à l’amiable. Mais voilà que mon mari a décidé de se proclamer un homme libre. Le vendredi surpassé, il a pris le micro dans une boîte de nuit pour faire cette annonce. En avançant que je ne suis pas une fille sérieuse. Que je suis la copine à Max Gradel. C’est archi faux. Gradel avec qui je me suis réconciliée depuis quelque temps, n’a rien à voir dans cette histoire.

• Pourquoi du coup cette séparation, dix mois seulement après ton mariage ?

- On dit souvent, c’est quand on est sous un arbre qu’on découvre ses fruits. Écoutez, j’ai découvert malheureusement des choses pas bien dans mon foyer, des choses mystiques, je veux dire. Tenez-vous bien, un jour pendant qu’on était dans notre intimité, mon homme m’a demandé de défèquer et d’uriner dans sa bouche. J’avoue que j’ai été choquée sur le coup. Je n’en revenais pas. Je faisais souvent des rêves bizarres par la suite. C’est depuis ce jour-là que j’ai commencé à prendre mes distances et me méfier de cet homme. Je voulais partir. Moi, je n’ai pas envie de mourir si jeune.

• Ah bon ?

- Cette affaire, j’ai l’ai même expliquée à mon pasteur qui m’a dit : «ma fille, je vais prier pour toi.»

•….

- Des gens m’avaient déjà prévenue que ce monsieur n’était pas de bonne foi. On me disait de me méfier de lui. Je me suis trompée. A un moment, j’ai commencé à changer de comportement dans mon foyer. J’avais tout abandonné pour ma carrière artistique. J’ai voulu le pousser à prononcer le divorce. Je lui disais : «laisse-moi partir, je suis désolée, il faut que je parte». Lui ne voulait pas.

claire-bahi6   

• Qui a donc dit «au revoir» ?

- C’est bien moi. Il fait croire aux gens que c’est lui qui a pris cette décision. C’est pour ça qu’il est allé le dire en boîte. Qu’il arrête de raconter aux gens que c’est lui qui m’a faite. S’il est un milliardaire, on s’en fout. Un matin, il m’a dit de faire mes bagages pour quitter sa maison. En fait, il voulait m’humilier. J’ai pris mes affaires et je suis finalement partie.

• Est-ce que c’est parce que tu es sous l’effet de la colère que tu avances de tels propos ?

- Non, pas du tout. Je suis bien lucide. Je mesure ce que je dis.

• Comment ta famille a appréhendé cette nouvelle ?

- Mon père m’a beaucoup soutenue, il m’a dit : «Ma fille, je tiens à toi. Si c’est ce que ton mari te demande dans ton foyer, reviens à la maison.»

• Ton mariage, c’est définitivement fini ?

- C’est bien fini parce que voilà 6 mois que monsieur Onifadé et moi, on n’avait plus vraiment une vie de couple. On ne se parlait même plus. C’est terminé, à moins qu’il ne fasse sa magie.

• Que réponds-tu à ceux qui pensent que tu as fais un mariage par intérêt ?

- Je n’ai pas fais un mariage par intérêt. Si c’était à cause de l’argent, je n’allais pas le quitter aujourd’hui. J’ai voulu, en tant que femme, me caser en donnant l’exemple à mes sœurs. Mais malheureusement, ça s’est passé autrement (Elle est au bord des larmes).

• Dis-nous franchement, est-ce que tu aimais ton mari ?

- Quelle question ! Bien sûr que je l’ai aimé. Mais il m’a brisé le cœur. Tout est allé trop vite, on a fait un mariage coutumier et on est allés s’étaler dans les journaux.

• Avec ce qui vient de t’arriver, quels conseils peux-tu donner aux jeunes filles ?

- Je leur demande de faire beaucoup attention. Tout ce qui brille n’est pas de l’or. Il faut savoir où mettre les pieds.

claire-bahi7

• Il paraît que ton homme t’a même arraché voitures et autres biens ?

- La Hummer qu’il m’a offerte, je me suis rendu compte après qu’elle n’a jamais été à mon nom. Il me l’a reprise. Je m’en fiche. J’ai une Compressor, une Lange Rover et une Jaguar qui vient d’arriver, je m’en fous de son argent.

• Ton mari te reprocherait des infidélités. On dit que tu sors trop.

- Je suis une artiste, il m’a trouvée dans le show-biz. Les infidélités, ce ne sont que des rumeurs colportées par des mauvaises langues.

• Ne penses-tu pas que toutes ces choses pourraient nuire à ton image et à ta carrière ?

- Non, je ne crois pas. Ma vie de couple est totalement différente de la façon dont je gère ma carrière. Si cela a dû choquer certains de mes fans, je leur demande pardon.

• Claire Bahi et les hommes, c’est fini ?

- Ce n’est pas parce que j’ai vécu une expérience malheureuse que je vais zapper les hommes, seulement je ferais désormais attention.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

Monsaphir Internet-TV

Côte D´Ivoire (Elfenbeinküste)   

Port-Bouët Sogefiha 
12 BP  2560 Abidjan 12
 
Tél : 00225 21-27-80-62
       00225-41 72 42 45

 

Allemagne (Deutschland)

Postfach 10 27 03
45027 Essen
Deutschland

Tél : 0049-15210257642
monsaphir.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.