Menu
RSS

Bouaké / Un enfant tue un margouillat : un terrible malheur s'abat sur sa famille

Bouaké / Un enfant tue un margouillat : un terrible malheur s'abat sur sa famille imatin.net

 

Comment expliquer le phénomène vécu par les habitants du quartier Belleville 3 le vendredi 6 septembre 2013 ? En tout cas, les qualificatifs ne manquent pas. Selon nos sources, ce jour-là, les enfants de B. Sanou, maçon de son état, et ceux de son voisin jouaient ensemble dans le sable. 

 

Quelques instants après, on voit les quatre gamins, munis de leurs lance-pierres, s’adonner à une partie de chasse. Leurs proies, les margouillats et oiseaux qui rôdent aux alentours de la concession. Leur décision de ce jour, avancent toujours nos sources, étant de se faire un bon rôti de margouillat, ils lancent alors leur fatwa sur les pauvres margouillats du quartier. 

Quelques instants après, l’un des fils de Sanou tue un margouillat. Cris de joie des jeunes chasseurs. Un feu est tout de suite fait par les gosses pour braiser le reptile. Mais après avoir dépecé le margouillat, ils s’apprêtent à présent à le mettre au feu. Un premier caillou tombe auprès d'eux. Ils ne sont pas encore sortis de cette surprise qu’une « pluie » de pierres s’abat sérieusement sur eux, les blessant tous.  

Pris de peur, les mômes abandonnent leur cuisine et courent se réfugier dans la cour des Sanou. Les cailloux continuent de pleuvoir sur la concession. Tout le quartier est alerté par ce phénomène bizarre. Des cailloux qui pleuvent de partout et pourtant l’on ne voit personne les lancer. Vraiment bizarre ! Pour conjurer le mauvais sort, des hommes de Dieu sont appelés au secours. Il faut sauver cette pauvre famille qui peine d’ailleurs à se nourrir correctement.  Des prières sont improvisées.

La cadence des pierres s'intensifie.

De leurs côtés, les religieux multiplient la lecture des versets coraniques. Trois heures plus tard, tout cesse et redevient calme. Un religieux explique, après l’incident, que le margouillat abattu par les pauvres enfants n’était en réalité que le « fils d’un djinn ». Il voulait donc se venger en tuant à son tour les fautifs. Les prières qui lui ont été adressées auraient réussi à le calmer.

Vraiment bizarre!

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut