Menu
RSS

Une veuve fait exhumer la première femme de son mari parce qu'elle ne supporte pas leur "cohabitation" post mortem

 

 

La plaignante, incommodée par le rapprochement dans la tombe de son mari et de son ex-femme, avait obtenu le 27 mars du tribunal de grande instance de Blois que sa rivale soit exhumée. Sous peine d’une astreinte de 50 euros par jour de retard payable par la fille, qui avait fait procéder à l’enterrement.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS