Menu
RSS

"Le paradis d’Abidjan": Le nouveau visage de la baie lagunaire se dessine

"Le paradis d’Abidjan": Le nouveau visage de la baie lagunaire se dessine fratmat.info

 

Dans neuf mois, la baie lagunaire d’Abidjan Cocody aurait un autre visage, avec le lancement des travaux de réhabilitation et d’aménagement, dont le lancement a eu lieu ce lundi 18 janvier, par le Premier ministre Daniel Kabaln Duncan, sur le site.

 

Pour le coût des travaux de cette première phase, estimé à 11 milliards Fcfa et financé conjointement par la Côte d’Ivoire et le Maroc, c’est le groupe Ensbtp- Sgtm qui sera à la tâche. Ils consisteront au dragage complémentaire du fond lagunaire et du chenal artificiel, à la réalisation d’un remblai hydraulique des berges et de la baie avec du sable propre issu des opérations de dragage, etc.
Pour le Chef du gouvernement, cet ouvrage en cours d’exécution est la marque de l’excellente relation entre la Côte d’Ivoire et le Royaume du Maroc.

L’aménagement de la baie de Cocody porte sur un coût global de 137 milliards de Fcfa. La Côte d’Ivoire, en partenariat avec les institutions internationales(Banque mondiale, Bad Ue, Afd), avait déjà apporté son concours pour faciliter le démarrage effectif des travaux. Ce, en résolvant la question de l’inondation au carrefour Indénié, situé à quelques encablures de la baie.

La réhabilitation du collecteur de base et de l’émissaire en mer, et des trois anciens barrages écrêteurs de crues à Abobo, la réalisation de quatre nouveaux barrages de crues et de réseaux d’eaux usées dans les quartiers d’Abobo, d’Adjamé et de Treichville et le raccordement de 5000 ménages sur le réseau d’eaux usées en amont du carrefour de l’Indénié, ont également été réalisés en amont.

La réalisation du "Paradis d’Abidjan" est le fruit de quatre accords signés entre l’État de Côte d’Ivoire et du Maroc, sous la présidence d’Alassane Ouattara et de Sa majesté le roi Mohammed VI.

Kamagaté Issouf
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut