Afrique du Sud: un pasteur engrosse la femme d’un pasteur d’une autre église

Le pasteur Zabulon Buthelezi, télévangéliste sud-africain populaire, est accusé d’avoir mis enceinte la femme d’un dirigeant d’une communauté et de l’Église Zion Christian Church (ZCC) à Boksburg, en Afrique du Sud.

Révélant que sa femme lui avait refusé le sexe pendant 6 ans au profit du télévangéliste de l’autre côté, le dirigeant de ZCC a aussi affirmé que son épouse pendant 20 ans l’avait aussi agressé émotionnellement en insistant pour se baigner nue en sa présence sans lui permettre de la toucher. Il a révélé que sa femme avait soutenu son refus de céder à ses droits conjugaux en invoquant les différences de croyances religieuses.

Dans l’affidavit déposé devant le tribunal de Boksburg, le pasteur cocu accusait également le fondateur de l’Eglise Revelations of Christ Apostolic Mission de le menacer de mort lorsqu’il l’a confronté à des preuves.

Le dirigeant de la ZCC soutient auss qu’il n’avait jamais soupçonné que sa femme entretenait des relations amoureuses avec le pasteur Zabulon Buthelezi, même après ses visites répétées à leur domicile, jusqu’à ce qu’il entende sa femme dire à sa fille qu’elle était amoureuse de lui.

«Chaque fois que j’essayais de la toucher, elle me bloquait la main et menaçait de m’accuser de viol si je continuais à tenter ma chance ».

« Je n’étais pas au courant de leur relation et que ma femme était enceinte du pasteur Buthelezi. Quelques jours plus tard, lorsque ma femme parlait à ma fille, je réalisai qu’elle était amoureuse du pasteur Buthelezi », a-t-il déclaré.

« Il a dit qu’il a beaucoup de belles femmes dans son église et qu’il va s’en prendre à moi parce que je salis son nom», a-t-il écrit dans ses rapports.

Sunday World rapporte que Buthelezi avait refusé de se soumettre à un test de paternité afin de déterminer s’il était le père de l’enfant de la femme, né le 22 juin. Le célèbre pasteur sud-africain et la femme de l’homme ont également refusé de commenter l’affaire devant les tribunaux.

L’affaire a été renvoyée à septembre par le tribunal afin de déterminer si le pasteur Zabulon Buthelezi sera obligé de passer le test de paternité.