Communiqué du REPPRELCI relatif aux reprises illégales des contenus des médias numériques ivoiriens par More News

Après Opera News et Scooper, deux agrégateurs chinois spécialisés dans la diffusion de contenus d’actualité sur application mobile à l’aide de la technologie de l’intelligence artificielle, le Bureau exécutif du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d'Ivoire (REPPRELCI), a noté depuis fin septembre 2019, la présence d’un troisième opérateur du même type, dénommé More News.

Sur la base du même procédé que celui de ses deux prédécesseurs, More News se permet de copier, dupliquer, plagier les contenus textes et photos de plusieurs médias numériques ivoiriens, sans leur accord ni autorisation préalable.

Tout en relevant le caractère illégal de ces reproductions d’articles, en violation flagrante des droits d’auteurs et de propriété intellectuelle, le Bureau exécutif du REPPRELCI demande aux promoteurs de More News et à leurs collaborateurs locaux, de mettre immédiatement fin au pillage de contenus des médias numériques ivoiriens.

Le Bureau exécutif du REPPRELCI encourage More News à sortir de la clandestinité, en créant une entreprise de presse conforme à la législation en vigueur en Côte d’Ivoire, comme se sont engagés à le faire Opera News et Scooper, à la suite des actions du REPPRELCI, puis à signer des contrats avec les médias dont il souhaite reprendre les contenus.

Le Bureau Exécutif du REPPRELCI se tient à la disposition des promoteurs de More News pour les accompagner dans la formalisation de leur média, mais se réserve le droit de saisir l’Autorité Nationale de la Presse (ANP) et les juridictions compétentes, si cet agrégateur persiste à fonctionner dans l’illégalité, au détriment des intérêts des médias numériques locaux.

Fait à Abidjan, le lundi 18 novembre 2019

 

Pour le Bureau Exécutif du REPPRELCI
Le président
Dr David YOUANT