Coronavirus : La Banque mondiale décaisse 342 millions de FCFA pour la Côte d'Ivoire

L’annonce a été faite par la directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, ce lundi, à l’occasion d’une cérémonie organisée au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, à Cocody.

La Côte d’Ivoire bénéficiera dans les tout prochains jours, d’un important appui financier de la part de la Banque mondiale, qui lui permettra de renforcer la mesure contre le coronavirus. L’annonce a été faite ce lundi 16 mars 2020, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, par Mme Coralie Gevers, directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire.

C’était à l’occasion d’une double cérémonie de clôture du Projet de renforcement du système de santé et de réponse aux urgences épidémiques (Prsse), et de lancement d’un nouveau « programme d’Achat Stratégique et d’Harmonisation des Financements et des Compétences de Santé (SPARK-Santé) ». Deux programmes financés par la Banque mondiale en faveur de la santé en Côte d’Ivoire.

« La Banque mondiale, à l’instar de l’ensemble des partenaires, se tient aux côtés de la Côte d’Ivoire et vient d'approuver la demande du gouvernement pour un soutien d'urgence de 342 millions de francs CFA, pour le financement d’une première partie du Plan de préparation contre le coronavirus », a-t-elle affirmé. Avant d’ajouter que la Banque mondiale est également disposée à apporter un financement supplémentaire, en fonction de l’ampleur de l’épidémie et à travailler étroitement avec le gouvernement de Côte d’Ivoire pour évaluer les impacts potentiels du COVID-19 sur l’économie. « Pour répondre à cette épidémie, il faut bien sûr un système de surveillance épidémiologique efficace, mais aussi et surtout un système de santé de base robuste pour tous », a-t-elle insisté.

A propos de ces deux projets

La Directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire a indiqué que le Projet de renforcement du système de santé et de réponse aux urgences épidémiques (Prsse) qui vient de prendre fin, a véritablement contribué à l’amélioration du système de santé en Côte d’Ivoire.

« D’une part, le Prsse a financé le renforcement des antennes de surveillance épidémiologiques. Nombre d’équipements protecteurs et de matériels acquis grâce au Prsse peuvent désormais être utilisés dans la lutte contre le COVID-19. D’autre part, le Prsse a contribué au renforcement du système de santé de base dans 19 districts couvrant plus de 7 millions de personnes en utilisant une approche de paiement basé sur les résultats ».

En ce qui concerne le nouveau projet, à savoir le projet d’Achat Stratégique et d’Harmonisation des Financements et des Compétences de Santé (SPARK-Santé), Mme Coralie Gevers a souligné que le Groupe de la Banque mondiale, conjointement avec le Mécanisme de financement mondial (Gff), a renouvelé ainsi son engagement dans le secteur santé, avec une enveloppe de 220 millions de dollars, pour son financement.

Ce projet, dira-t-elle, permettra l’extension à l'ensemble du territoire national de l’achat stratégique centré sur les prestations « gratuites », ainsi que l’appui à l’expansion de la Cmu, en vue d’améliorer la demande de soins, et à son tour, réduire la part des dépenses directes de santé des ménages.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr. Eugène Aka Aouélé, était représenté à la cérémonie par Dr. Ablé Ekissi, Inspecteur général de la Santé. Celui-ci a exprimé sa gratitude à la Banque mondiale pour son appui. Il s’est réjoui du bon déroulement du Prsse.

Selon lui, ce projet financé par la Banque mondiale à hauteur de 77 millions USD, a été réalisé dans les délais requis et satisfait à l’ensemble des indicateurs clés. « Il est important de noter qu’avec la réhabilitation de 80 centres de santé de 1er contact, le Prsse a amélioré les conditions d’offre de soins de plus de 1 300 000 habitants, dont 60% situés en zone rurale ou dans des quartiers avec des populations économiquement faible, pour une moyenne de 45 000 consultations/mois ».

Il a par ailleurs salué la franche collaboration entre les équipes de la Banque mondiale et le gouvernement, lors de la préparation du projet d’Achat Stratégique et d’Harmonisation des Financements et des Compétences de Santé (SPARK-Santé), pour un financement record de 220 millions USD. « Je puis vous assurer de notre détermination à faire de ce financement un vaste cadre d’opportunités pour un système de santé performant, responsable, redevable et efficient ».

Pour sa part, le coordonnateur de l'Unité de Coordination des projets l’UCPS BM, Konan Kouassi Clovis, a rappelé que c’est le 3 août 2015, qu’a été officiellement lancé le Projet de renforcement du système de santé et de réponse aux urgences épidémiques (Prsse). « Nous étions en pleine crise de l’épidémie de la maladie à virus Ebola », a-t-il souligné.

Le ministre de l’Economie et des Finances était représenté à la cérémonie par sa directrice de cabinet, Mme Minafou Fanta Coulibaly-Koné. Qui a également salué l’appui du groupe de la Banque mondiale à la Côte d’Ivoire.

Par Casimir Djezou