Le père de famille - De Telegraaf/Nieuwsblad

La famille vivait dans une ferme, coupée du reste du monde, depuis neuf ans aux Pays-Bas: les deux suspects restent en détention

Un juge néerlandais a ordonné mercredi le maintien en détention pour 90 jours supplémentaires de deux suspects dans l’affaire d’une famille ayant vécu recluse durant presque une décennie dans une ferme du nord des Pays-Bas.

Les deux hommes, identifiés par les médias comme Gerrit Jan van D. et Josef B., avaient été arrêtés à la mi-octobre, quelques jours après que la police eut découvert un groupe de six personnes dans une petite pièce fermée au sein d’une bâtisse à Ruinerwold, un village de la province de Drenthe (nord).

Les autorités avaient été alertées par un des fils, âgé d’environ 25 ans, qui s’était rendu dans un bar du village dans un état « confus ».

Respectivement âgés de 67 et 58 ans, les deux suspects sont soupçonnés d’atteinte à la liberté et à la santé d’autrui. Le premier, qui se présente comme le père de famille, est également soupçonné de blanchiment d’argent. Le deuxième, un Autrichien, est le locataire de la ferme.

« Le tribunal a ordonné une détention de 90 jours pour les deux suspects », a fait savoir mercredi le parquet néerlandais dans un communiqué.

Les juges se sont rendus sur place pour examiner la ferme, a rapporté l’agence de presse néerlandaise ANP.

Selon la presse locale, le parquet a requis un test ADN afin de déterminer si Gerrit Jan van D. et ses six enfants supposés – tous adultes –, qui prétendent former une famille, sont bel et bien apparentés.

M. van D. était membre dans les années 1980 de la branche néerlandaise de la secte Moon, organisation religieuse controversée née en Corée du Sud, également appelée l’Église de l’Unification, selon Wim Koetsier, porte-parole de l’organisation aux Pays-Bas.

 Vidéo