Antonia a découvert à l’âge de 22 ans qu’elle n’était pas réellement celle qu’elle pensait être…

Antonia a découvert à l’âge de 22 ans qu’elle n’était pas réellement celle qu’elle pensait être…

 Lorsqu’elle a vu une petite annonce pour un test ADN bon marché en ligne en mai 2017, Antonia Picardi, une Californienne de 24 ans, a décidé de jouer le jeu en pensant que cela pourrait lui apprendre des choses sur l’histoire de sa famille. « Je me disais que ça pourrait être marrant », a déclaré la jeune femme au Fabulous Digital. « Je savais que mon père, qui est décédé quand j’avais 5 ans, était Italien et que ma mère était Scandinave, mais je voulais en apprendre un peu plus sur mes origines ».

Et lorsqu’elle a ouvert le mail avec les résultats quelques semaines plus tard, Antonia ne s’attendait pas à ce que ce test lui change la vie. Et pourtant. « Il était 2 heures du matin, je chipotais à mon portable dans mon lit, fatiguée après mon shift au restaurant, puis j’ai reçu le mail avec les résultats », raconte la jeune femme. « À première vue, tout semblait normal. Je retrouvais mon côté italien... mais où était le scandinave ? Le test pointait des origines britanniques, irlandaises et allemandes... ».

Pas plus inquiète que ça, Antonia a transféré le mail à sa mère qui dormait à côté puis s’est, à son tour, endormie…

Mais le lendemain, la vie d’Antonia allait prendre une tout autre tournure lorsqu’elle a parlé à sa mère des résultats pour le moins étonnants : « Antonia, je dois te dire quelque chose. Après la naissance de ton frère, ton père et moi voulions un deuxième enfant. Mais nous n’avons jamais réussi, donc on a décidé de faire appel à une donneuse », lui a alors expliqué sa mère.

Sous le choc et en pleurs, Antonia a appelé son compagnon, puis son frère. Ce dernier n’était au courant de rien non plus. « J’étais confuse, j’avais peur… On me mentait depuis 22 ans. Toute ma vie j’ai raconté aux gens que j’étais Italienne et Scandinave, et aujourd’hui, je ne sais plus qui je suis. Je me suis regardée dans un miroir.

Qui suis-je ? », s’est alors demandé la jeune femme.

La mère d’Antonia lui a expliqué qu’elle ne lui avait pas dit pour ne pas qu’elle se sente différente, et qu’elle comptait attendre le bon moment. Mais ce moment n’était visiblement pas le bon, et Antonia a eu besoin de longues semaines pour se remettre de ces révélations.

Finalement, quelques mois plus tard, Antonia a même fait les démarches pour rencontrer Mélissa, sa mère biologique. La rencontre s’est parfaitement bien passée et la jeune femme a repris une vie normale. « Je suis si heureuse de les avoir toutes les deux dans ma vie », a conclu Antonia.