Le curcuma, l’épice de longue vie

Le curcuma est une épice réputée ‘longue vie’ depuis plus de 2.000 ans, mais mérite-t-elle vraiment tant d’attention ? Revue de détails des avantages et qualités offerts par le curcuma tant pour la cuisine que pour la santé.

Prévenir le cancer, traiter les ulcères, ou encore les inflammations de la peau, on prête 580 avantages sur la santé au curcuma, cette épice fétiche aussi appelée le safran de l’Inde.

 

La synthèse de 4.000 études sur le curcuma relève pas moins de 580 avantages sur la santé exprimés par ses polyphénols ! Il est tout simplement hallucinant d’appréhender tout le potentiel thérapeutique que ce petit tubercule ocre peut nous proposer. »
Extrait
Alors info ou intox ? D’où vient le curcuma, comment l’utiliser et surtout quels sont ses bienfaits sur la santé ? Démêlons le vrai du faux.

L’origine du curcuma

Le curcuma est une plante qui nous vient du Sud de l’Asie.
Le curcuma n’est connu chez nous, que comme une simple épice d’un jaune intense à la base de célèbres préparations condimentaires comme le curry, le Chutney ou le Colombo. Mais c’est une plante dont le rhizome, c’est-à-dire la racine, est séché et réduit en poudre. Le curcuma est très utilisé pour garder la fraîcheur des plats cuisinés et c’est une épice très populaire, surtout dans la cuisine indienne.

Les racines de curcuma sont très utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise, thaïlandaise, japonaise, indonésienne et chinoise qui leur prêtent des vertus anti-inflammatoire, de fortification des os, ou encore d’apaisement des difficultés menstruelles et digestives.

Malgré une utilisation traditionnelle multimillénaire dans toute l’Asie du Sud-Est, en Indonésie et en Afrique, chez nous, ses bénéfices pour la santé étaient largement ignorés jusqu’à il a encore peu.

La composition du curcuma

Les principaux constituants du curcuma sont :

l’amidon
des curcuminoïdes, qui sont des pigments naturels aux propriétés antioxydantes, dont le principal est la curcumine
des huiles essentielles

Sous quelles formes trouve-t-on le curcuma ?

Vous connaissez certainement la poudre de curcuma, mais il est possible de profiter de ses bienfaits sous d’autres formes.

Le curcuma se consomme généralement en poudre
Le curcuma en poudre s’obtient en faisant bouillir et sécher le rhizome.
Il s’utilise pour colorer et parfumer les soupes, tajines, pommes de terre ou riz. Le curcuma s’incorpore très bien à une salade de fruits, une sauce, du riz, etc. Il a pour avantage de corriger l’acidité de vos plats.

Mais on peut également consommer le curcuma sous d’autres formes :

Le curcuma s’utilise aussi en gélules, comme n’importe quel complément alimentaire, mais aussi frais (il ressemble au gingembre). On le trouve également en huile essentielle.

en gélules ou en comprimé,comme complément alimentaire,
frais, il ressemble alors au gingembre. Vous devez alors le peler et le rapper, mais prévoyez des gants avant de le manipuler car ses tâches sont difficiles à enlever.
enhuile essentielle, extraite de sa racine
encataplasme, pour calmer les problèmes de peau.

Le curcuma aujourd’hui : 580 avantages santé ?

Aujourd’hui, de plus en plus d’études sont menées sur le curcuma et ses effets sur la santé.

Voici un extrait d’article du Dr Franck Gigon, spécialiste des plantes médicinales dans la revue Plantes & Bien-Être qui prend l’exemple du curcuma, pour illustrer les bienfaits des plantes naturelles.

“Des milliers d’études ont été publiées à son sujet depuis 10 ans. Ses pigments polyphénoliques, appelés curcuminoïdes, ont révélé des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de premier plan. [..;] Le curcuma soutient activement toutes les cellules de l’organisme avec une mention spéciale pour celles du foie. En ce sens, il nous protège des attaques des divers polluants de l’industrie pétrochimique et des dommages causés par les rayonnements. Tout cela et bien d’autres choses encore avec un lot d’effets indésirables faible et bénin… avec un recul de 6000 ans ! »

Si toutes ces études n’ont pas encore démontré scientifiquement tous les bienfaits listés ici, le curcuma présentant peu de contre-indications, il est un bon complément des traitements conventionnels et excellent en prise préventive tout au long de la vie.

Quels sont les effets bénéfiques du curcuma sur la santé ?

La racine de curcuma, possède donc de grandes vertus pour le corps. Elle améliore l’état général et peut aussi agir de façon plus ciblée sur l’organisme, en prévention comme en curation de certains maux.

Un puissant antioxydant et un booster du foie
La racine de curcuma, ce cousin du gingembre, se distingue grâce à ses pigments, les curcuminoïdes de couleur jaune de la famille des polyphénols, qui sont de puissants antioxydants.

Les antioxydants protègent les cellules et leurs membranes en neutralisant les radicaux libres, ces molécules responsables du stress oxydatif qui participe au vieillissement prématuré et au processus inflammatoires.

L’huile essentielle contenue dans la racine de curcuma à hauteur de 5 %, est riche en sesquiterpènes, en curcumènes et en zingiberène. En aromathérapie, ces éléments sont également connus pour leurs propriétés apaisantes et antioxydantes. On leur reconnait également des vertus stimulantes pour le foie et la sécrétion de bille.

Il est ainsi préconisé pour

Renforcer les défenses immunitaires, notamment à l’approche de l’hiver
Lutter contre le vieillissement prématuré des cellules
Renforcer les os et les articulations fragiles.
Favoriser une bonne digestion
Une cure de curcuma ?
Une cure de curcuma d’un mois est un bon moyen de renforcer vos défenses naturelles à l’approche de l’hiver. Nous vous conseillons le Curcuma Plus Bio de Fleurance Nature, 100 % végétal, non testé sur les animaux, et enrichi en huile de curcuma pour une meilleure absorption par l’organisme.

Les recherches sur le curcuma

Le curcuma fait l’objet de nombreuses études, parfois très prometteuses pour des applications santé plus poussées liées à certaines maladies.

Le curcuma et ses effets immunomodulateur
Le curcuma améliore le fonctionnement du système immunitaire grâce à son action antioxydante qui améliore l’état général. Il stimulerait également la fabrication d’immunoglobulines G (anticorps spécifiques) en cas d’affections virales ; et ralentirait l’Helicobacter pylori, qui est une bactérie active dans les ulcères de l’estomac et du duodénum. Des études sont donc en cours pour déterminer le rôle du curcuma dans la protection des muqueuses gastriques et la réduction des ulcères gastriques.

Le curcuma et les maladies inflammatoires
On étudie également le curcuma et ses effets sur les maladies inflammatoires chroniques, comme par exemple le traitement de l’arthrite rhumatoïde. Le curcuma inhiberait les réactions auto-immunes et pourrait participer à réduire les symptômes de la rectocolite hémorragique, de la maladie de Crohn et du syndrome de l’intestin irritable.

Le curcuma et la maladie d’Alzheimer
Des études sont encore en cours pour valider son action dans prévention Alzheimer et d’autres affections neurodégénératives.

NB : A noter que des recherches cliniques sont toujours en cours. Manquant d’éléments médicaux et scientifiques, nous ne pouvons savoir si les femmes peuvent en consommer pendant leur grossesse. Avant toute prise de cette épice, consultez votre médecin pour connaître la compatibilité de celle-ci avec votre traitement.

L’inconvénient du curcuma : sa faible biodisponibilité
Le principal inconvénient du curcuma est qu’il est peu biodisponible. Autrement dit, si on veut se soigner avec de la poudre de curcuma, il faut en consommer de grandes quantités !

Les doses requises pour être efficace
Pour améliorer son efficacité, on peut l’associer au poivre noir : en effet, ce-dernier augmenterait de 1000 fois l’absorption de la curcumine. C’est sans doute pourquoi dans la tradition indienne, le curcuma est utilisé dans des mélanges avec d’autres épices et toujours accompagné de poivre noir. Toutefois la pipérine du poivre noir a une action pro inflammatoire.

Le curcuma est liposoluble, il faut donc le mélanger dans une base d’huile pour augmenter sa biodisponibilité.

Le plat sauté pour soulager les articulations
D’après certaines études, et à forte dose (1200 mg), le curcuma aurait une action anti-inflammatoire et antidouleur. Voici une recette pour profiter de ces bienfaits calmants et soulager les articulations.

La recette
Faites revenir des pousses de bambou (riches en silice) dans un wok, avec des petits morceaux de poivron (vitamine C).
Ajoutez du gingembre frais râpé et deux petites cuillères de curcuma en poudre.
En fin de cuisson, ajouter une cuillère à soupe d’huile de cameline (Camelina sativa).
L’infusion au curcuma pour une bonne digestion
Le curcuma protège le foie (augmentation des enzymes hépatiques) et la paroi de l’estomac et améliore la production de bile. L’OMS a reconnu son efficacité sur la sphère digestive contre les nausées, les douleurs, les inflammations.

La recette
Laisser infuser 1 cuillère à café de curcuma dans 50 cl d’eau ou de lait de soja chaud
Ajouter 1 goutte d’huile essentielle de curcuma en fouettant, Ajouter 1 goutte d’huile essentielle de vanille.

Le lait doré : un stimulant général
Le lait doré, ou lait d’or est une boisson végétale à base de pâte de curcuma dont la recette peut varier en fonction de vos goûts. Il se déguste aussi bien chaud que froid.

La recette
Préparez votre pâte de curcuma en mélangeant un quart de tasse de curcuma en poudre, une demi-cuillère à café de poivre noir moulu et une tasse d’eau chaude dans une casserole, à feu moyen. Remuez pour faire épaissir la pâte, puis laissez refroidir.

Pour préparer votre lait doré, mettez dans une casserole à feu moyen une tasse de lait végétal (amande, soja, avoine, lait de coco), un quart de cuillère à café de pâte de curcuma, 1 cuillère à café d’huile de coco. Remuez sans laisser bouillir.
Vous pouvez également ajouter une pincée de gingembre râpé et de poivre noir pour renforcer les bienfaits de la curcumine.

Hors du feu, vous pouvez également y ajouter 1 cuillère à café de miel et de la cannelle (un bâton ou une cuillère à café de cannelle en poudre) pour une touche sucrée.

Le curcuma à la hauteur de sa réputation
Finalement, tout comme l’ail ou le thé vert, le curcuma fait partie de ces plantes qui sont utilisables efficacement contre de nombreux troubles, comme le démontrent des études toujours plus nombreuses. Le curcuma mérite donc sa flatteuse réputation.

Il reste qu’il ne s’agit pas, malgré ses vertus, de le consommer comme un médicament : c’est avant tout une épice tout à fait agréable à cuisiner et au goût.