Côte d'Ivoire: Profanation de la tombe de Dj Arafat, l'étudiante Diane Blé recouvre la liberté (Proches)

Condamnée à un an de prison ferme le 20 septembre dernier pour publication sur la profanation de la tombe de l’artiste chanteur Huon Ange Didier dit Dj Arafat, Diane Blé a recouvré la liberté ce mercredi.

L’information émane de ses proches. L’étudiante était poursuivie par les juges du tribunal de première instance d'Abidjan qui avaient estimé qu’elle était pleinement responsable de la publication et sanctionné en ce sens dans le cadre des dispositions de la loi en matière de profanation d'une tombe.

Mais les appels à sa libération sur les réseaux sociaux, semblent avoir eu un écho favorable du côté des autorités, avec sa libération après seulement trente jours (30) sur les 365 prévus, passés à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (Maca).

Donatien Kautcha, Abidjan

Diaiane Ble large

Tombe Dj arat Profané 09874