Transports terrestres : Les accidents en hausse de 13,28% en 2018

Les accidents de la voie publique en Côte d’Ivoire ont connu une hausse de 13,28% en 2018, passant de 8671 à 9826 cas comme rapporté par plusieurs médias.

En 2018, les services de police ont enregistré environ 9270 «accidents corporels et 556 accidents mortels pour 623 décès. « A Abidjan, l'on dénombre en moyenne, une vingtaine d'accidents de la route par jour », a annoncé le commissaire de police Kounvolo Coulibaly, en charge de la voie publique à Abidjan, cité par Apanews. Le responsable de la police intervenait à l’occasion d’un atelier organisé par l’Organisation mondiale de la santé (Oms). L’Objectif étant de contribuer à améliorer les données de décès liés à la circulation routière en Côte d'Ivoire.

Ces accidents qui sont dus pour la plupart à l’excès de vitesse, l’imprudence du conducteur et du piéton, à la consommation de stupéfiants concernant les chauffeurs, ont représenté 3% des sinistres durant l’année 2017. En 2015 par exemple, le coût économique des accidents était estimé à 100 milliards de FCfa (0,5% du Pib), selon le ministère du Plan et du Développement.

D’après le cabinet MB & Associés, dans le cadre de l’étude de faisabilité du projet de mise en place d’un tampon de trésorerie entre les structures sanitaires de référence et les entreprises d’assurances pour la couverture des frais médicaux des accidentés de la voie publique, s’appuyant sur des données de 2014, le coût socioéconomique des accidents s’était établi à 82, 64 milliards de FCfa dont 29 milliards de FCfa au titre des personnes décédées et 53,64 pour les blessés. Les estimations du coût socioéconomique de ces accidents, la prise en charge médicale des blessés (évacuation, soins médicaux et hospitaliers), représentent 32,95% du coût économique des blessés. Ce qui représente 17,6 milliards de FCfa.

ANOH KOUAO