Pour Serena, il est l'heure de retrouver définitivement la rage de vaincre

US OPEN - Malgré d'excellents résultats, Serena Williams n'a plus remporté de Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2017. Qualifiée pour les quarts de finale à New York, l'Américaine est en recherche de solutions pour dépasser ce blocage.


Son bilan ferait pâlir d'envie plus d'une joueuse confirmée. Depuis son retour de grossesse début 2018, Serena Williams suscite l'admiration de la planète tennis. Jeu de jambes au point, services précis, frappes de balles puissantes : une panoplie de championne qui lui permet d'occuper actuellement la 8e place mondiale. Le tout avec un calendrier fortement allégé.

Pourtant, quelque chose ne tourne toujours pas complètement rond dans la galaxie Williams. Si elle évolue à un très haut niveau, l'Américaine ne peut se défaire d'un fait têtu : depuis l'Open d'Australie 2017, elle ne parvient plus à gagner en finale. Wimbledon et US Open 2018, Wimbledon 2019 (auxquels il faut ajouter une autre perdue à Toronto il y a peu)… Autant d'occasions manquées qui ont plombé les espoirs de la cadette des Williams d'améliorer son compteur de victoires en Grand Chelem, toujours bloqué à 23.

L'an passé à New York, la championne avait eu des difficultés à gérer ses émotions lors d'une finale polémique face à Osaka. Il y a quelques semaines, à Wimbledon, expédiée par une Halep en état de grâce, elle avait admis du bout des lèvres qu'il y avait peut-être anguille sous roche. "Il faut que je retrouve un moyen de gagner une finale, avait-elle lâché. Peut-être que je dois disputer d’autres finales en dehors des Grands Chelems pour retrouver les sensations, une sorte de' groove'".

"Quand tu t'appelles Serena, on s'attend à ce que tu gagnes à chaque fois"
Ce "blocage" à une marche du titre est difficile à analyser tant Serena Williams possède un mental de fer. Depuis sa première victoire en Grand Chelem en 1999, la "Queen" a quasiment tout gagné, faisant régner la terreur sur le circuit WTA. Une gloutonnerie extraordinaire qui, lorsqu'elle prend fin, détonne dans le paysage tennistique. Mais même pour elle, une finale reste un match à part. Et même une des meilleures joueuses de tous les temps peut avoir la main qui tremble quand elle a l'occasion d'écrire une page d'Histoire.

En conférence de presse, Patrick Mouratoglou a évoqué cette aura particulière qui entoure les matchs suprêmes. "Une finale n'est pas un match comme les autres, a observé le coach de la joueuse. Serena en a énormément joué dans sa vie, mais il y a une émotion particulière dans ces rencontres, en particulier quand tout le monde s'attend à te voir gagner. Et quand tu t'appelles Serena Williams, on s'attend à ce que tu gagnes à chaque fois ! La pression est énorme, surtout quand le joueur ou la joueuse est sur le court pour battre des records de légende".

Savoir gérer "le monstre"
En 2008, Roger Federer avait lâché une phrase devenue célèbre : "J'ai créé un monstre". Comprenez, pour les superstars du circuit, qui accumulent les records, le public attend la victoire, et rien d'autre. Tout autre résultat est considéré comme un échec. Une pression considérable à gérer, y compris pour les champions de cette trempe.

Alors comment briser le signe indien ? Pour Patrick Mouratoglou, la condition physique est le point clef, celui qui peut permettre un sursaut d'énergie, même en cas de stress intense. "Quand vous êtes plus tendue que d'ordinaire, il est important d'avoir un plan B, de savoir que vous avez d'autres cartes en main. Quand vous n'êtes pas dans votre meilleure forme physique, vous ne pouvez pas jouer ce plan B, car le stress monte à un niveau énorme. C'est pourquoi il était crucial pour elle de retrouver sa meilleure forme physique. Même quand vous n'arrivez pas à imposer votre jeu habituel, si vous êtes capable de bien bouger, vous pouvez toujours vous déplacer, tenir, et attendre patiemment que votre rythme revienne".

L'Américaine de 37 ans, qui sera opposée à Wang Qiang en quart de finale de l'US Open, a encore plusieurs coriaces batailles à mener avant de se retrouver à une marche du titre. Et donc un peu de temps devant elle pour cogiter sur ce "blocage" et le fameux "monstre" créé. Même les immenses champions ont leurs failles, et ils doivent les accepter. Pourtant, nul doute que Queen Serena va tout faire pour retrouver la bonne formule, et apposer une fois encore le nom des Williams dans la légende du tennis.