Emploi jeunes : Le programme ''Alliance pour les jeunes'' lancé

Pour pallier le problème d’employabilité des jeunes, le groupe Nestlé en collaboration avec plusieurs entreprises a lancé le mercredi 30 octobre, au Plateau, à la Cgeci, l’Alliance régionale pour les jeunes en Afrique subsaharienne « Alliance for youth ».

Cette cérémonie marque également l’ouverture au niveau subsaharien. Il s’agit au travers de l’Alliance for youth d’identifier et de mettre en œuvre collectivement des solutions destinées aux jeunes en Côte d’Ivoire, en Afrique du Sud, en Angola, au Burkina Faso, au Cameroun, etc.

Elle vise à la mise en œuvre de programmes d’employabilité et d’initiatives de mentorat et de formation créés pour permettre aux jeunes d’acquérir des aptitudes professionnelles essentielles. Cette initiative a été lancée en Europe en 2014.

Le directeur général de Nestlé Côte d'Ivoire, Thomas Caso, a expliqué le but de cette alliance. Selon lui, c'est un rassemblement des entreprises privées qui s’organisent pour jouer leur rôle, celui de promouvoir l’employabilité des jeunes. Cette action a été possible du fait d’un constat. « Lorsque nous constatons que le nombre démographique des jeunes, le problème de sous-emploi, le taux du chômage sont assez alarmants, nous avons tous un rôle à jouer y compris le privé », a-t-il souligné.

Au cours du panel, le ministre de la Promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes, Mamadou Touré, a indiqué que près de 18 millions de jeunes arrivent chaque année sur le marché du travail. Pour lui, les priorités doivent être l’éducation, la formation car ces jeunes en bénéficiant d’une bonne formation peuvent s’adapter aux défis du marché du travail, soutient-il.

L’Afrique doit être attractive et permettre à un maximum d’entreprises de s'y installer, dit-il. Mamadou Touré a salué cette initiative qui vient en appui à celle du gouvernement. « Il est vrai que cette initiative s’intéresse aux jeunes mais elle vient nous aider dans notre volonté d’apporter des réponses concrètes aux préoccupations de ceux-ci », indique-t-il. Le ministre a exhorté la jeunesse à s’approprier cette initiative. « Elle est pour vous. Il vous revient donc de vous mobiliser autour de cette initiative afin de saisir toutes les opportunités qui vous seront offertes », conclut-il.

Remy Ejel , chef du marché Nestlé Afrique centrale et de l’ouest, affirme : « l’emploi des jeunes en Afrique est un immense défi. Le chômage n’épargne aucune catégorie sociale. Personne ne peut rester insensible au chômage des jeunes et le sous-emploi ». Mais l’Afrique peut devenir pourvoyeuse de main d’œuvre. Pour lui, il est indispensable que toutes les structures conjuguent leurs efforts pour accompagner les jeunes. Indiquant que les jeunes ne demandent que l’on mette à leur disposition des moyens pour leur autonomie.

L’Alliance for youth compte 200 entreprises au niveau mondial.

En Côte d’ivoire, sept (7) entreprises en font partie, révèle Thomas Cuso. Saisissant cette occasion, il a exhorté d’autres entreprises à leur emboîter le pas. Le programme sera lancé ce jeudi 31 octobre, en Angola et le 4 novembre en Afrique du Sud.

Marie-Ange AKPA